• Locations nues

    Si on vient pour une longue durée, il est tentant de louer un appartement nu. A priori, c'est moins cher et on se sent un peu plus chez soi.

    Le premier problème, presque insurmontable, est celui du garant. Vous trouverez difficilement un propriétaire qui acceptera de vous louer quoi que ce soit sans la fameuse "garantia Capital".

    La "garantia Capital" c'est une personne, de préference de votre famille, qui va mettre en garantie son bien (son appartement) situé, dans l'absolu, à Buenos Aires Capital. Autant dire que vous n'avez pas de garantie!

    Bien sûr reste la possibilité de trouver un propriétaire compréhensif qui acceptera de vous louer si vous payez les deux ans d'avance...

    A titre d'exemple nous avons eu nous-mêmes quelques difficultés à louer en mettant notre petit appartement en garantie. Et oui mon mari ne peut pas me servir de garantie vu qu'il vit avec moi!

    Le deuxième problème est celui des contrats de location qui  sont de deux ans assortis de pénalités en cas de départ anticipé.

    Si vous partez dans la premièr année, vous aurez 1 mois de loyer de pénalité, dans la deuxième année 1/2 mois. Sans compter les frais d'agence à l'entrée ( un à deux mois) qui augmentent d'autant votre loyer.

    Troisième problème, le marché de l'occasion n'est pas développé et relativement cher. Tout ce qui a moins de deux ans est considéré comme neuf et ce qui a plus de trois comme une antiquité! Donc il faut un bon budget pour acheter les meubles et l'electroménager.

    Si vous êtes encore motivés...

    Les sites: http://www.zonaprop.com.ar/ On peut chercher directement sur une carte.

    http://www.argenprop.com/ presque identique.

    http://www.soloduenos.com/ direct de propriétaires

    Vérifier bien vos temps de trajet.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :